1985/01/04

Première hospitalisation - 4 janvier 1985

ADMISSION S.L – Hors secteur (extrait de mon dossier médical)

Jeune homme: de 21 ans, hospitalise par le Dr Chabannes.
A l'entretien, assez détendu, souriant.
Discours très rationalisant, désaffectivisé, difficultés à se concentrer (mais venait de recevoir une injection IM de 2 ampoules de Tranxène)
Lenteur d’idéation. Nie toute toxicomanie actuellement.
Dit avoir éprouvé un sentiment de bizarrerie lors de son séjour cher ses parents.
Pas d'antécédents médicaux particuliers en dehors d'une Mononucléose Infectieuse l'an dernier.

A  l'examen  RAS   .   TA   .13/7   ,   pouls   80   ,
Neuro   :   RAS

CAT pour ce soir : Surveillance
                          Injection prescrite par le Dr Chabannes si nécessaire.

                                              Interne de garde ZARAZIK

3 commentaires:

Henri Étoile a dit…

Hey! Sacré compte-rendu....
Le Tranxène 50 je connais bien: je me l'enfilais par boites entières juste pour faire le trajet ferroviaire Toulouse-Paris ou Paris-Toulouse (en fraude dans les sacs de courrier du wagon postal)... Et dormir en paix! Généralement, on me réveillait pour quitter le wagon et je m'écroulais dans la gare pour continuer à dormir quelques bonnes heures, efficace!

PL GOIRAND alias phase3 a dit…

Oui, c'est assez râlant.
Il me semble qu'il n'y a rien d'exceptionnel dans cette analyse et tout ce que je disais était vrai pourtant ça me vaudra une très forte médication peu de temps après et un diagnostic de schizophrénie dans la foulée.
Ma vie a été ainsi ruinée en moins de 2.

Etoile Henri Toulouse a dit…

C'est ce que l'on appelle une camisole chimique… Et pour enfermer la jeunesse, oui, rien de plus efficace…, et le terme de vie flinguée correspond très bien à ce que représente une ordonnance médicale de psychotropes et autres anxiolytiques ...