29/11/2021

Fou ? Fou et demi - Le cas du Fou de Normandie

Nous savons d'expérience que les "gentils" psychiatres sont souvent le plus dangereux car ils créent l'adhésions au traitement avec leurs salades pseudoscientifiques et leur vocabulaire spécifique (souvent bien ésotériques).


Comme beaucoup de gens ayant eu affaire à la psychiatrie,  je cherche parfois des réponses sur Youtube. Dans cette quête, comment ne pas tomber sur les vidéos du Fou de Normandie
Ce psychiatre à la bonne bouille à qui on donnerait le bon dieu sans confession et qui fait autorité dans la cours des miracle des gens souffrants, de leur famille et de leurs proches. Ceux qui ne savent pas (ne savent plus) à quels saints se vouer et qui se cherchent un messie le portent aux nus. Ainsi le Fou de Normandie fait autorité avec ses statistiques, ses notices de médicaments et son DSM. 

Oui, mais voilà ….


Ce matin, je me pense à Irène Frachon  et à son père Noël !

05/11/2021

Novembre 2021 - Finalement borderline

 Formidable cours !

En 1985, à l'âge de 21 ans, j'ai été trop rapidement diagnostiqué schizophrène. Après quelques années et après avoir fui les institutions psychiatriques j'ai réussi à me faire embaucher dans le nucléaire civil.

Malheureusement, un diagnostic psychiatrique est une sorte de gros tatouage indélébile, un marquage au fer rouge et, fin 1989, le monde s'est a nouveau effondré sous mes pieds à cause d'un enchainement de situations difficiles à gérer.

J'ai ensuite rencontré le alors jeune Docteur Philippe Séchier au CHS de la Savoie en 1991 et nous avons navigué ensemble pendant 30 ans.
Je sais que plus d'une fois, il s'est questionné à mon sujet oscillant entre un diagnostic de schizophrénie et celui de bipolarité. Il a assuré mon suivi avec une grande gentillesse mais, comme il est grand spécialiste du médicament, il m'a maintenu dans ce qu'il pensait être une schizophrénie dysthymique pendant 30 ans.
Ainsi j'ai longtemps fait mienne cette pathologie terrible et tout ce qu'elle implique de négatif et de désespérant.

En 2019, quand il est parti à la retraite, j'ai enfin rencontré Amandine. Elle m'a beaucoup écouté, écrit parfois, me qualifiant de " Personnage haut en couleurs
Un soir qu'elle faisait son jogging dans la montagne, elle eut une illumination : " Borderline ! ". Quand elle m'a raconté ça à la consultation qui a suivie, mon avenir s'est éclaircie et mon âme s'est rallumée.

Amandine est une psychiatre géniale mais il ne faut pas trop lui dire parce que ses chevilles vont gonfler er après elle ne pourra plus courir dans la montagne.

Bisette.